Déjeuner de presse lancement des activités de la Fondation Aid and Save

Le Vendredi 27 Août 2021, la Fondation Aid and Save a organisé un déjeuner de presse en vue de partager ses réalisations et autres activités à venir. Cela fait suite à la reconnaissance officielle de son existence par décret ministériel en date du 18 Juin 2021.

Cet évènement très marquant dans la vie de notre organisation a vu la participation du Président de la Fondation et de son staff exécutif, des professionnels de média (Radio, Télé, Presse écrite), des représentants d’organisations partenaires, des bénéficiaires de projets ainsi que d’autres invités. Les échanges ont permis de constater quelques réalisations concrètes de la Fondation sur le terrain à travers la projection de 2 vidéos de capitalisation de projets exécutés à Ouahigouya (Région du Nord) et au village de Zongo (Région du Centre). C’était également l’occasion pour les journalistes de mieux s’informer sur l’historique de la fondation, le contexte de son intervention au Burkina (domaines, zones géographiques), sa mission, son approche ainsi que des conditions de partenariat en vue d’éclairer l’opinion publique. Cliquer sur la vidéo ci-dessous:

Remise de dons aux élèves orphelins de l’école Koukouldi ” B ” dans le département de Tenado, province du Sanguié au Burkina Faso

 

Photo de famille à la fin de la remise de don _Elèves et enseignants.

Le Jeudi 15 avril 2021, a eu lieu la remise de don à 16 élèves de l’école Koukouldi ‘’ B’’. Cette activité a été initiée par Madame BOGNINI Lydie, enseignante de ladite école, qui au regard des difficultés que vivent quotidiennement les orphelins a souhaité leur venir en aide.

C ‘est ainsi que la fondation Aid & Save a été sollicité pour financer cette activité. Après une évaluation des besoins prioritaires avec le soutient de l’équipe enseignante, une cérémonie de remise de  dons  a été organisé au sein de l’école. Ainsi, chaque élève en présence du bureau de l’association des parents d’élèves (APE) et des enseignants de l’école est rentré en possession d’un lot composé de vivres, de vêtements et de fournitures.

Le corps enseignant, l’association des parents d’élèves, ainsi que les élèves eux-mêmes se joignent pour traduire leur reconnaissance à la Fondation Aid & Save pour ce geste inoubliable.

Quelques images de la cérémonie de la remise des dons

images de la cérémonie de la remise des dons.

 

 

 

 

 

LA CREATION DE LA FONDATION AID & SAVE

 

Le continent africain est cette partie du monde qui est en proie à la pauvreté, la famine, les crises sécuritaires, etc. Ces faits mettent beaucoup de personnes en difficultés et se répercutent négativement sur leur quotidien.

Beaucoup d’actions humanitaires sont déployées par les ONG internationales à côté des actions étatiques, pour un tant soit peu soulager les populations vulnérables. Toutefois, celles-ci demeurent malheureusement insuffisantes.

C’est dans ce sens que nous avons jugé utile d’agir sur ce front pour contribuer auprès des efforts existants, afin de résoudre quelques problèmes sociaux et humanitaires d’où la naissance de Aid & Save. C’est la résultante de réalisations passées depuis 2017. Ces réalisations seront désormais considérées comme des acquis et portées par la fondation

Aid & save est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle ayant pour but de venir en aide aux populations indigentes et aux groupes sociaux vulnérables à travers des aides et des appuis multiformes.

De manières spécifiques, il s’agit de :

-Contribuer à l’amélioration de la sécurité sociale des personnes démunies ;

-Apporter des appuis alimentaire et sanitaire aux populations nécessiteuses ;

-Redonner de la joie et de l’espoir aux personnes démunies ;

-Promouvoir des initiatives en matières de formation et d’éducation pour l’épanouissement socio-économique des jeunes ;

-Contribuer au bien-être des enfants et des femmes ;

-Promouvoir l’entre-aide, la solidarité et les actions humanitaires dans la société.

La creation de la fondation Aid & Save est régie par la loi N°008-2017/AN du 23 janvier 2017 portant régime juridique applicable aux fondations au Burkina Faso. Elle regorge en son sein 6 chapitres et 51 articles.

Dans l’article 2 du chapitre 1 de la présente loi, on entend par fondation: toute organisation non politique créée par une ou plusieurs personnes physiques ou morales, appelées « fondateurs », qui décident de l’affectation irrévocable de biens, de droits ou de ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif et non politique.

L’article 24 stipule que:
Les ressources des fondations sont constituées de:

-Ressources propres que sont la dotation initiale, les biens, droits et ressources affectés irrévocablement par le fondateur;

– Ressources issues des libéralités que sont les dons, legs et subventions.

  • A ce titre, notre objectif est de mobiliser aussi bien quelques ressources propores,les
  • acquisitions passes en terme de realisations concretes ainsi que notre expertise en matière de
  • gestion organisationelle,de recherches de fonds et de relations avec les bailleurs afin de mettre
  • sur pieds une foundation dotée de resources et d’actions durables.

Le processus de création d’une fondation

Il faut noter qu’il y a des documents à fournir dans la création d’une fondation.

Les Pièces constitutives du dossier d’autorisation d’exercer des fondations nationales (individuelles et d’entreprises) :

  • Une demande timbrée à 10 000 FCFA adressée à Monsieur le Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale ;
  • Un Statuts de la fondation en trois (03) exemplaires légalisés ;
  • Un Règlement intérieur de la fondation en trois (03) exemplaires légalisés ;
  • Un acte notarié attestant l’ouverture d’un compte bancaire et l’approvisionnement dudit compte par la dotation initiale (5 000 000 au moins pour les fondations individuelles et 20 000 000 pour les fondations d’entreprises) ;
  • Un état des apports en nature ou en industrie et leur provenance ;
  • Un état descriptif des activités des fondateurs ;
  • Un engagement de la périodicité des versements de sommes au profit de la fondation ;
  • Le/les Casiers judiciaires des fondateurs ;
  • Une attestation de situation fiscale (pour les fondations d’entreprises) ;
  • Les documents d’identification (CNIB ou passeports légalisés) des fondateurs ;
  • La liste des fondateurs ;
  • Un programme des activités et le budget prévisionnel sur trois ans.

Comparé aux autres formes de constitution comme les associations, la création d’une fondation s’avère beaucoup plus rigoureuse d’où l’ensemble des pièces citées plus haut. Néanmoins la fondation Aid & Save s’est déjà engagé dans ce processus et nourrit l’espoir de voir bientôt son statut officiellement reconnue par les autorités compétentes.

Grace à ce statut, et à l’expertise dont dispose son équipe, de plusieurs opportunités de financements seront désormais plus accessibles et variées.

Nous sommes déjà heureux d’accompagner le gouvernement Burkinabé dans ses efforts et de savoir que nos actions seront officiellement comptabilisées.

Des projets de Aid & Save en images

Projet “autonomisation économique des femmes dans le village Zongo” mise en oeuvre  par SeedHAF

 

 

Dons aux orphelins”Noel autrement”

 

 

 

Soutien aux femmes du Sahel: don à l’association SRY (Yagha) pour fabrication de la pate d’arachides.

 

 

 

Projet d’appui à la santé et à l’éducation des personnes albinos dans le Centre et les Hauts Bassins.

 

 

Dons de vivres, materiels et vetements aux personnes deplacées de Manga, Centre Sud du Burkina Faso.

 

 

Santé communautaire, Sensibilisations, Santé des jeunes dans la région du Nord, Ouahigouya.

 

 

Santé communautaire, Région des Hauts Bassins du Burkina Faso.

 

 

 

Soutien à l’éducation et la formation des jeunes dans le domaine de l’informatique et de la technologie.

 

 

Soutien technique dans la recherche de financement pour la construction d’une école-ferme, Région de la boucle du Mouhoun.

 

 

 

 

 

 

 

08 MARS 2021: AID & Save vous souhaite une Bonne célébration de la journée internationale de la femme .

Hier, 08 Mars 2021 marque la commémoration de la journée internationale de la femme.
Au Burkina Faso, elle a été célébrée sous le thème « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ».
Celà, nous rappelle l’importance de la femme dans les decisions majeures affectant le monde, notamment en cette période de crise sanitaire mondiale.
Aid &Save est resolument orienté vers le soutien à la femme au Burkina Faso ainsi qu’au delà de nos frontières.
Bonne célébration de la journée internationale de la femme à toutes et à tous!

Rencontre trimestrielle entre Aid & save ET AYID concernant le projet « Youth Community Innovation Fund (YCIF) »

Après quatre (4) mois pleins de mise en œuvre du projet « Youth Community Innovation Fund (YCIF) », porté par notre partenaire l’association « African Youth Initiative for Development (AYID) », nous avons tenu la première rencontre trimestrielle le samedi 20 février dernier dans les bureaux de Aid & Save. Cette rencontre portait sur les points suivants :
-Un rappel des objectifs du projet YCIF ;
-La présentation de leurs réalisations par chaque boursier ;
-Les défis rencontrés par chaque boursier sur le terrain et les propositions d’améliorations.
– Les cas de succès ;
-Les recommandations de Aid & Save et AYID suivies d’un plan d’action global.
Enfin, c’était l’occasion pour Aid & Save de remercier l’équipe de mise en œuvre du projet YCIF ainsi que tous les boursiers, mais également de les exhorter à plus d’efforts en termes d’innovation.

visite du projet “Autonomisation Economique des femmes rurales du village de Zongo”. par les membres de Aid & save et de l’Association Seed of Hope for Africa (SeedHAf)

Dans le cadre de notre partenariat avec l’association Seed of Hope for Africa (SeedHAf), initiatrice du projet ‘’Autonomisation économique des femmes rurales du village de Zongo”, Les membres de Aid & save et de SeedHAF ont effectué une visite de terrain le Mardi 16 février 2021 en vue de s’enquérir de l’état d’avancement du projet.
Cinq (5) mois après le début des activités, les réalisations suivantes sont à noter:
-Construction et maintenance régulière par les femmes d’une unité de production de poulets ;
-Acquisition et élevage de poussins pour la première phase du projet ;
-Acquisition en cours de couveuses ;
-Mise en pratique des techniques d’élevage et de soins vétérinaires apprises lors de la formation ;
-Organisation progressive des femmes pour un impact plus significatif du projet.
Globalement, malgré quelques déperditions et autres difficultés, Aid & Save note l’état d’avancement du projet satisfaisant.

LE PROJET D’APPUI A LA SANTE ET A L’EDUCATION DES PERSONNES ATTEINTES D’ALBINISME DANS LES REGIONS DU CENTRE ET DES HAUTS BASSINS DU BURKINA FASO

L’albinisme est une maladie génétique et héréditaire rare qui se manifeste par une hypopigmentation de la peau, des poils, des cheveux ainsi que des structures pigmentées de l’oeil. De formes variantes, cette maladie entraîne souvent la malvoyance, des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses, des problèmes cutanés avec des risques de cancer de la peau dus à l’exposition au soleil, etc.
Cela affecte négativement la santé, l’insertion sociale mais aussi l’éducation des personnes atteintes d’albinisme à cause de l’inadaptation des outils pédagogiques. Au Burkina Faso, la situation est marquée par une non-compréhension de la maladie, un manque d’information, des problèmes de santé cutanée et oculaire, parfois même des assassinats, attaques, brimades et stigmatisation déshumanisante.
Pour contribuer à remédier à ces problèmes, Aid & Save et Colmena Labs ont marqué leur accord pour l’appui du Projet d’appui à la santé et à l’éducation des personnes atteintes d’albinisme dans les régions du Centre et des Hauts-Bassins. Ce projet, initié par Dr. Chus Torres Dermatologue Espagnole et porté par l’Association Burkinabè pour l’Insertion des Personnes Albinos (ABIPA) et suivi et évalué par Aid & Save.
D’un coût global initial de 6,000 USD sur financement ethereumgrants, il vise à atteindre directement 213 enfants, 103 adultes et indirectement 1200 personnes. Les rencontres d’échange pour le démarrage de la première phase de ce projet ont commencé en Septembre 2020. Le lancement officiel a eu lieu le 11 Novembre 2020 à Ouagadougou avec une remise symbolique de dons aux élèves albinos par Aid & Save. Cette activité grandiose organisée par l’ABIPA a connu la participation d’autorités administratives et communautaires et d’autres partenaires dont la Fondation Raoul Follereau.
D’autres activités prévues les mois à venir sont les consultations dermatologiques et ophtalmologiques des albinos et la sensibilisation communautaire.
Aid & Save et Colmena Labs félicitent le dynamisme de l’organisation partenaire l’ABIPA.

Protection sociale / Le Projet ”Autonomisation économique des femmes rurales du village de « Zongo »”

Dans le domaine de l’autonomisation économique des femmes au Burkina, Aid & Save et Colmena Labs ont approuvé le financement du ‘Projet d’autonomisation économique des femmes rurales du village de « Zongo »’, périphérie Ouest de Ouagadougou.
D’un coût global de 4.636 USD (environ 2.550.000 fcfa), ce projet financé à travers le fond Ethereum grants vise l’autonomisation économique de 32 femmes dont 58% sont des veuves de situation financière précaire (minimum 4 enfants/femme). Il sera coordonné par M. Martin ADANDOGOU, Chercheur en éducation et développement et Certifié gestionnaire de projet.
Concrètement, il s’agira de la mise en place d’une unité de production de poulets en utilisant une couveuse de grande capacité qui devrait progressivement favoriser l’élevage à domicile pour chaque femme. Pour la durabilité du projet, les premiers groupes de femmes bénéficiaires soutiendront les prochaines sur une durée de un (01) an.
Ce projet très prometteur initié par notre partenaire de mise en œuvre Seed of Hope for Africa (SeedHAf) bénéficie aussi de l’accompagnement technique de ‘Faso Elevage Sarl’, une entreprise Burkinabè spécialisée dans l’élevage de volaille (formation, montages de projets, suivi, aliments, NTIC élevage, etc.). L’association « Baobab Ramsa » facilitera la mobilisation communautaire au niveau local.
Les activités préparatoires au lancement du projet ainsi que la sélection des premiers groupes de bénéficiaires ont commencé en Septembre 2020 et se poursuivent.
Nous félicitons toutes les parties prenantes et leur souhaitons la bienvenue dans la communauté « Ethereum grants ».